Vous êtes ici : NEWS > INITIATIVES CLUBS ET OT
Aggrandir la taille du texte Réduire la taille du texte imprimer cette page

INITIATIVES CLUBS ET OT

OUVERTURE D'UNE SECTION AIKIDO HANDI A TARBES
OUVERTURE D'UNE SECTION AIKIDO HANDI A TARBES

Cette rentrée, tout en poursuivant les cours pour les valides, l’Aïkido Club Tarbais ouvre un cours pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme.

En 1994 la ville de Tarbes ouvrait un dojo, 76 avenue d’Azereix, face à l’ENIT, pour la pratique des arts martiaux. Et depuis le début Jean-François Sarrazin y enseigne la pratique de l’Aïkido. Président de l’Aïkido Club Tarbais et 5e dan, diplômé d’État du 2e degré, il a toujours autant de passion à transmettre les valeurs de cet art martial japonais aux côtés de Philippe Morjon, 4e dan titulaire du brevet fédéral. Et s’ils n’ont eu de cesse de perpétuer la ligne directrice des Maîtres Ueshiba et Tamura, ils n’ont pas manqué de poursuivre l’adaptation de cette discipline au monde moderne en tenant compte des capacités, de la morphologie et de la compréhension de chacun.

Alors lorsque le Service Accessibilité de la Mairie de Tarbes a informé le club que les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme avaient des difficultés pour intégrer des activités sportives, Jean-François Sarrazin a répondu présent sur le terrain de l’inclusion. "J’ai toujours pensé que l’Aïkido était une discipline propre à apporter des bienfaits" aussi bien pour les personnes valides que pour celles en situation de handicap mais autonomes sur le plan moteur. "Les autistes refusent le contact, se ferment aux autres et à leur environnement" poursuit le président de ce club affilié à la Fédération française d’Aïkido et de Budo. Et d’être convaincu que la pratique de cette discipline "peut leur permettre de s’ouvrir et de prendre conscience de l’espace". Car l’une des vertus de l’Aïkido est de tendre "à vivre dans la société plus ouvert envers les autres". Et d’éviter le conflit. En effet il est important de préciser que l’Aïkido n’est "pas un sport d’opposition et exclut toute idée de compétition". Ce qui n’est pas contradictoire avec le fait que les contacts et l’utilisation de la force de l’adversaire font partie intégrante de cette discipline très dynamique qui "se pratique 80 % à mains nues".

Et chacun en retire des bénéfices pour sa santé physique et mentale en apprenant les techniques de chute, de saisie, d’immobilisation, d’esquive ou d’absorption des coups tout en étant maîtrisant sa capacité à se concentrer. Certes c’est un travail de longue haleine mais "c’est une discipline passionnante car très ouverte et tout le corps travaille".

Pour en avoir le cœur net vous avez la possibilité de participer à deux cours gratuits les lundis et jeudis de 18h à 21h pour les personnes valides, le mercredi de 17h30 à 18h30 pour les autistes et les personnes en situation de handicap autonomes sur le plan moteur.

 

Contacts : 06.47.63.56.71 ou 06.16.54.44.18 ou 06.26.55.20.84.

Une histoire captivante, celle du Judo Club du Gard
Une histoire captivante, celle du Judo Club du Gard

L’histoire captivante du Judo Club du Gard !

Découvrez l'histoire captivante d'un des dojos privés les plus importants du sud de la France : le Judo Club du Gard.

Fondé en 1946, ce dojo emblématique témoigne de l'évolution des arts martiaux en France. Durant l'âge d'or de l'Aïkido, le "JCG" a été le témoin et l’acteur du développement de notre discipline, passant de neuf judokas à plus de 500 budokas aujourd'hui.

À l'origine de cette aventure, Charles Toni, né en 1916, athlète complet et professeur d'éducation physique, crée le premier dojo d'arts martiaux de la région. Ancien militaire de l'armée de l'Air, blessé de guerre et évadé de camp, il fonde en novembre 1946 le "Judo Club du Gard" dans le centre-ville de Nîmes, avec neuf pratiquants seulement a l’origine.

Sous sa direction éclairée, le judo se développe, et en 1951, Me Toni acquiert un nouveau dojo de 200m², où il y formera de nombreux compétiteurs de haut niveau.
 

 

Mon image Pionnier, Charles Toni introduit l'Aïkido au club en 1956, sous l'influence de son ami Jean Zin. Les stages de maîtres japonais durant l'âge d'or de l'Aïkido en France s’y succèdent : Me Nakazono, Me Noro, Me Abe, Me Abbe… et bien sûr Me Tamura. Ces rendez-vous ont marqué la section Aïkido du JCG.

Charles Toni diversifie les propositions du club en soutenant l'ouverture de sections d’arts martiaux japonais telles que le karaté en 1968. Ce souhait d’ouverture est aujourd’hui encore une valeur forte du JCG qui ouvre au début des années 2000 des sections jujitsu, iaïdo et jodo.

Portant la notoriété nationale du club, Charles Toni forme des enseignants tout en préservant l'ambiance conviviale. Il est l’inventeur du modèle de pédagogie et d’enseignement du judo aux enfants, il faut imaginer qu’à cette époque, les arts martiaux étaient une affaire d’adultes !

Le Judo Club du Gard, aujourd’hui composé de six sections, compte plus de 500 pratiquants. Il est un des rare Dojo privé du sud de la France et maintient son autonomie grâce aux bénévoles qui y œuvrent et un partenariat social actif avec la ville de Nîmes.

Le club, tourné vers l'avenir, prépare ses 80 ans avec des démonstrations et des animations, soulignant son engagement dans le partage et l'amour des arts martiaux.

Un club privé pourrait-il perdurer cent ans ? La réponse réside certainement dans un savant mélange de transmission par les anciens et d'accueil des débutants. En attendant, le Judo Club du Gard continue de construire entre ses murs une dynamique enthousiaste, lui promettant de beaux jours devant lui.     

Pour suivre l'actualité du Judo Club du Gard, rendez-vous sur www.judoclubdugard.fr

Florian BONET

06.81.82.18.08.

mesoyos@gmail.com

 

SALON DU MANGA DE MONTPELLIER NOVEMBRE 2023
SALON DU MANGA DE MONTPELLIER NOVEMBRE 2023

La ligue Occitanie d'Aïkido FFAB, avec les membres de la commission technique du CID interdépartemental Languedoc, pays Catalan, sont partenaires du Japan Matsuri depuis deux ans.

Dans ce célèbre salon du Manga de Montpellier,  qui a fait plus de 25000 entrées en 2023, nous alternons démonstrations et initiations tout au long du week-end.

L'Aïkido et le Iaido, arts martiaux Japonais sont très prisés dans ce salon où le Katana est présent dans toutes les boutiques. Toutes les demi-heures, les disciplines alternent pour montrer aux visiteurs et leur faire tester ces deux arts martiaux Japonais.

Mon imageEn 2023 nous avons fait 31 initiations de groupes variant entre 10 et 16 personnes et avons partagé un annuaire des clubs de la région pour diriger les visiteurs vers les clubs les plus proches de chez eux.

Un flash code les renvoyant sur la Google map des clubs est affiché à chaque intervention de la ligue.

Parallèlement, la ligue s'est investie dans la "quinzaine du Japon en Occitanie" et pris contact pour que l'an prochain tous les clubs d'Occitanie puissent animer des démonstrations et initiations sur tout le territoire, dans l'esprit de "France Aïkido" en partenariat avec nos collègues de la FFAAA.

 

Mon imageLien vers un article sur la quinzaine du Japon:

https://www.objectifgard.com/actualites/nimes-demonstration-daikido-a-la-maison-de-ma-region-118786.php?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR11GqgI5sJkLvDxbD9IXgZjSVz9TdS2ZK9N2Mn48uXsFGGLxgd5Q3gVUbE#Echobox=1700163577

 

Sur notre page Facebook, les vidéos de l'intervention 2022:

https://www.facebook.com/watch/100063782336160/1051426938860983

HOMMAGE A ABDELKDER MIMOUNI
HOMMAGE A ABDELKDER MIMOUNI

Stage Hommage à Abdel MIMOUNI – CID Picardie

 

Mon image

 

Samedi 30 Septembre 2023, un stage hommage à  Abdelkader MIMOUNI s’est déroulé à Saleux à côté d’Amiens.

Une cinquantaine de pratiquants se sont retrouvés sur les tatamis de son club. Ils ont pratiqué l’Aïkido mais également le Karaté sous l’œil bienveillant de Mathieu DAMADE, son Uchi Deshi en Aïkido et Mohamed ZAIDI pour le Karaté.

6ème dan, enseignant et fondateur du club de Saleux, Abdelkader MIMOUNI est décédé le 24 Mars 2023.

Il commence sa pratique des arts martiaux par le Karaté en 1980 puis découvre  l’Aïkido en octobre 1986 au Cercle des Arts Martiaux d’Amiens, avec Jean-Pierre HORRIE.

Mon imageAssidu et passionné, il progresse et s'émancipe rapidement dans la pratique des deux disciplines. Il obtient les différents grades Dan, passant du 1° Dan en novembre 1989 au 6° Dan en septembre 2016.  Technicien de haut niveau, il est connu et reconnu au niveau national par beaucoup de CEN.

Au fil des années, Abdelkader s’investit également dans des fonctions de dirigeant au sein de la Ligue de Picardie, où il siège au Comité Directeur comme vice-président puis au sein de la Ligue des Hauts de France. Fort de son expérience, il est ACT de la Ligue de Picardie pendant de longues années. Par son engagement, il en est un acteur majeur.  En tant que chargé de l’enseignement régional, il dirige des stages de formation au sein de la Ligue mais également dans d’autres régions où il est régulièrement invité. En Février 2019 il reçoit la Médaille Fédérale à titre de remerciement des nombreuses années d’engagement au service de l’Aïkido et de la FFAB.

Mon imageParallèlement à son engagement associatif, il fonde l’EDAM, École des Arts Martiaux, où il enseigne l’Aïkido et le Karaté à partir de la saison 1993-1994. Son travail intensif et régulier ainsi que ses nombreux déplacements pour suivre l’enseignement de Maître Tamura et celui des meilleurs experts témoignent de son engagement sans faille envers les arts martiaux.

Ceux qui l’ont connu, côtoyé et rencontré, se souviennent de son caractère entier, passionné et rigoureux. On retrouvait cette rigueur dans sa pratique et son enseignement. Bon vivant, empreint de bonne humeur et de camaraderie, il restera présent à jamais dans la mémoire de ses élèves et de ceux qui ont eu la chance de le croiser sur les tatamis.

INITIATIVES CLUBS
INITIATIVES CLUBS

TRES BELLE INITIATIVE DU CLUB DE CLOUANGE

 

 

 

 

 

Le club de Clouange organisait son kagami Biraki le 11 janvier 2023. Ce jour était également l'occasion d'une porte ouverte et de la remise des dons des aïkidokas du cœur à l'association C.Cité.

Nous ne pouvons que féliciter cette généreuse initiative

Retrouver ici la vidéo de cet évèment 

Retrouver ici les vidéos de nos évènements sur notre chaîne Youtube 

 

 

 

Bel Anniversaire au Club de Compiègne qui vient de fêter ses 50 ans d’existence !
Bel Anniversaire au Club de Compiègne qui vient de fêter ses 50 ans d’existence !

Bel Anniversaire au Club de Compiègne qui vient de fêter ses 50 ans d’existence !

Crée en 1973 par Monique et Christian JESTER, il a formé plus de  80 ceintures noires.

Une aventure dans le monde de l'aïkido commencée par une rencontre des deux fondateurs lors d'activités sportives, comme aime à le mentionner Christian. Évoluant aux travers de diverses fédérations lors de ces 50 ans, le club est aujourd'hui le plus grand club FFAB de Picardie. Suite au départ de Monique et Christian qui ont rejoint leur Alsace natale pour passer une retraite active, le club poursuit son chemin dans la ligne de ses fondateurs en insistant sur l'ouverture vers l'autre, le respect de la différence et le partage dans l’esprit martial des enseignements de Maître Tamura.

A ce jour, Michel Alphonse notre Président, permet au club d'être soutenu au mieux par les autorités de la ville de Compiègne ainsi que par le CID Picardie et la Ligue d’Aïkido des Hauts-de-France.

Le professeur principal Arnaud Fauries, 4ème Dan, enseigne et partage son vécu d'aikidoka avec les pratiquants du club. Il est entouré de 4 enseignants titulaires du BF. Ces 5 enseignants se partagent harmonieusement 4 cours dont 2 cours Adultes et 2 cours Enfants.

A ce jour le club a traversé la crise Covid sans perte d'adhérents et reprend même la direction de la  croissance tant espérée. Nous comptons cette saison près de 80 licenciés dont 45 % d’enfants.

D’autres gradés ou enseignants formés par le Club de Compiègne sont partis vers d’autres clubs comme par exemple Bruno à Tracy-le-Mont, Jean-Paul à Noyon ou Jean-François à Amiens, qui est par ailleurs notre ACT pour l’Olympiade.

A l’occasion de ce stage pour tous et de cette journée festive, nous avons eu le plaisir d’accueillir les pratiquants d’aïkido des Hauts-de-France ainsi que d’anciens licenciés du club. Monique et Christian ont grandement apprécié cette belle journée de partage. Même si le club est tourné vers l’avenir, ce fût l’occasion de revenir un peu en arrière et de leur rendre un hommage bien mérité.

Le Club de Compiègne a fait appel à des intervenants, amis de longue date, Jean-Claude JOHANNES et Jean-Marc CHAMOT, 7ème Dan tous les deux. Jean-Claude a ouvert le stage devant plus de 75 personnes. Nous avons pu apprécier son travail précis et puissant de Kokyu. Puis Jean-Marc a pris la relève en deuxième partie de matinée, poursuivant le travail débuté par Jean-Claude. Ce stage fut également l’occasion de pratiquer avec les anciens venus des 4 coins de France mais également de faire connaissance avec de nouveaux adeptes de notre art martial. Nous avons été ravis de retrouver Max Thoretton qui a débuté sa pratique à Compiègne, vit maintenant en Provence et a fait le déplacement spécialement pour l’anniversaire du Club.

L’après-midi fût dédiée aux enfants, pris en charge par Christian et Jean-Claude. Ambiance sérieuse et dynamique avec des adultes mis à contribution pour le plaisir des jeunes. Le club de Compiègne a toujours eu à cœur de faire connaître l’aïkido aux enfants et adolescents afin d’y détecter des espoirs et de les soutenir du démarrage de leur pratique jusqu’à l’obtention de leur Shodan.

 

En début d’après-midi, Jean-Marc CHAMOT a animé une conférence sur les arts martiaux avec pour thème principal « Les combattants japonais ».

La journée fût également marquée par de la présence des instances du CID Picardie en la personne de son Président Jean-Pierre Horrie, de la Ligue des Hauts-de-France avec la présence de sa Présidente Youlika Michalski, du Maire de la ville de Compiègne et du Président de l’Office des Sports qui nous ont fait l’honneur de se joindre à nous. Leur présence et leurs interventions ont permis de mettre en exergue les forces du club de Compiègne, mettant en avant sa dynamique et sa durée dans le temps, son engagement et sa vision vers l’avenir tout en maintenant des traditions solides. A cette occasion, les fondateurs du club et l’actuel Président Michel Alphonse furent gratifiés de cadeaux typiquement Japonais, les remerciant ainsi pour leur investissement dans la vie passée et future du club !

 

Nous avons terminé cette journée de stage et de fête par un pot de l’amitié !

Retrouvez notre film dans le lien ci-dessous :

https://aikido-hdf.fr/retour-sur-les-50-ans-du-club-de-compiegne/

https://youtu.be/redc8hIiMR0

Mon image                        Mon image

Photo 2 : Photo de groupe à l'issue du stage                                                 Photo 3 : JC Joannes et Christian Jester

 

Photo 1 en haut : Monique au club de Compiègne en 1973

 

 

Un infirmier en pédopsychiatrie anime des séances d'arts martiaux pour les jeunes patients
Un infirmier en pédopsychiatrie anime des séances d'arts martiaux pour les jeunes patients

Infirmier en pédopsychiatrie, il anime des séances d'arts martiaux pour les jeunes patients - Actusoins actualité infirmière

Ligue du Centre : 40 ans d’existence ça mérite d’être célébré !
Ligue du Centre : 40 ans d’existence ça mérite d’être célébré !

40 ans d’existence ça mérite d’être célébré !

Michel Benard, a construit cette ligue avec des figures marquantes de la région qui ont également œuvré pour la fédération, Kamel Boussaboua, Didier Cagnet, Marc Desniou.

Le CREPS de Bourges a accueilli et les participants et le stage, qui s’est déroulé du vendredi soir au dimanche matin.

Les sempaï nous ont régalé par leur pratiques et leur sens du partage, mais la part belle a aussi été faite aux féminines et à notre ACT.

Mon image500 m2 de tatamis, autant dire que les conditions de pratiques étaient excellentes et chacun a pu apprécier les propositions de travail.

Une saine ambiance de travail, les repas pris en communs sur place au CREPS, des moments forts de cohésion gages de souvenirs pour les 50 ans.

Enfin la soirée, des quizz sur la ligue :

Quel était le nom de la ligue à l’origine, sa date effective de création, quels sont les mets préférés de nos sempaïs …

Mon imageLes sempaï ont pu évoquer l’histoire de la ligue sur fond de photographie chargées d’émotions :

Stage de tamura senseï, évènements fondateurs de la région, des sempaï à l’époque plus jeunes.

Et le représentant de la fédération Bertand Bidault, n’a pas été en reste puisqu’ayant pratiqué longtemps en région Centre, il a pu participer à l’évocation de ces 40 ans de vie.

Quant à l’organisation, la team de choc Natalie, Nadia, Valérie ont réalisé une décoration somptueuse pour accueillir la soirée, laissant les convives sans voix.

Bref, de beaux moments, de beaux souvenirs.

Philippe Lacour

Président LCVL Aïkido FFAB

 

Mon image

NEWSLETTER FEDERALE /

NEWSLETTER FEDERALE

Stages aikido
Rechercher un club

Toutes les actualités
FICHE 18 - MARS/AVRIL 2024 - LE SENS DES MOTS EN AIKIDO
...

WEBCONFERENCE SUR LE PERINEE LE 28 MAI 2024 A 20H
La commission santé de la FFAB et la Commission Nationale ...

FICHE 17 JANVIER 2024 - ENSEIGNANTS : LES 1ERS EXAMINATEURS C'EST VOUS !
...

MODALITES D'INSCRIPTION A UN EXAMEN DAN EN LIGNE
Nous vous informons qu’à partir de maintenant, vous pouvez procéder aux inscriptions de ...

LA CAMPAGNE DE SUBVENTIONS 2024 EST OUVERTE
A l’attention des organismes territoriaux ...

JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES DU 2 AU 17 MARS 2024
La Commission Nationale Féminine (CNF) réitère les journées portes ouvertes à ...

PROJET DE DEVELOPPEMENT FEDERAL 2021 / 2024
Projet de développement fédéral ici en téléchargement PDF ...

PROGRAMME DE LA FORMATION CQP MAM 2024
Vous trouverez ci-joint le programme complet de la formation au CQP MAM 2024 option Aïkido, Aïkibudo et ...

Recommandations à l’attention des médecins / certificat d'aptitude à la pratique de l'Aïkido
  ...

Accès espaces réservés clubs
LOGIN ou mot de passe oubliés... contactez le ...

RAPPEL AUX LICENCIES
Suite aux nombreuses questions soulevées concernant la licence et les ...

BON DE COMMANDE DES PUBLICATIONS ET OUTILS PROMOTIONNELS FFAB
Catalogue avec les prix & le Bon de Commande des publications et outils promotionnels   ...

L'ECOLE DOJO SHUMEIKAN de la FFAB
La FFAB œuvre au quotidien au développement et au rayonnement de l’Aïkido. Toujours en ...


Contactez-nous
Espace réservé
Login :
Mot de passe :
Abbonement Rss
Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Facebook

Retrouvez-nous sur Youtube

Retrouvez-nous sur Instagram

Retrouvez-nous sur Twitter
Fédération Française d'Aïkido et de Budo - Aïkikaï de France -
244 Route de Brue-Auriac – Les Allées - 83149 BRAS -
Tel. 04 98 05 22 28

Agrément ministériel Jeunesse et Sports N° 06 S 83 du 7 octobre 1985 et du 3 décembre 2004
Association reconnue d'utilité publique
Membre de la Fédération Européenne d'Aïkido et reconnue par le Hombu Dojo de l'Aïkikaï de Tokyo.
La FFAB est l'une des deux fédérations constituantes de l'Union des Fédérations d'Aïkido, seul organisme habilité à délivrer des grades dan reconnus par l'Etat Français.

Plan du site | Mentions Légales | Copyright © - F.F.A.B. -

ffabaikido.fr® utilise des traceurs (cookies) pour réaliser des statistiques de visites.
En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d'informations et paramétrer vos traceurs : en savoir +